Gîte de France du Finistère<br>5 allée Sully<br>29322 Quimper cedex<br>http://www.gites-finistere.com

Cultures et légendes bretonnes

La légendes de l'Ankou

L’Ankou est le plus connu de tous les êtres surnaturels.
Echalas émacié, sabots de bois aux pieds, chapeau noir sur la tête et une faux emmanchée à l’envers dans la main droite, il conduit de nuit une charrette grinçante
Ce convoi s’entend de loin par la lande et les chemins creux ; ceux qui l’ont vu de près ne sont plus là pour le dire.
L’Ankou, faucheur d’âme, n’épargne personne, riches ou pauvres. Souverain, il les emporte tous pour le lieu du repos éternel.
L’antre de l’Ankou serait le Youdig ou plus précisément le Yeun Elez dans les Monts d’Arrée, entrée de l’enfer où les âmes sont envoyées vers leur dernière demeure.
L’Ankou se trouve sur les calvaires des communes avoisinantes ou même sur les églises, comme à Brasparts et sur le calvaire de Brennilis.

 

 

La langue bretonne

Le Finistère (Penn-ar-Bed en breton) est le département le plus bretonnant de Bretagne. Les effectifs pondérés que fournit l'enquête Étude de l'histoire familiale[2] menée par l'INSEE en 1999 sont de plus de 132 000 bretonnants de plus de 18 ans pour ce seul département. S'y ajoutent notamment les effectifs des écoles bilingues qui se montent à 4 333 élèves à la rentrée 2005, ou encore les élèves suivant des cours de breton dans les établissements publics du primaire (plus de 7 600 en 2002/2003) ou du secondaire (plus de 1 800 en 2002/2003). La signalisation routière bilingue est utilisée dans le département.
source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Penn-ar-Bed

 

 

Patrimoine de Botmeur

Botmeur vient du breton « bot » (résidence) et « meur » (grand).
Botmeur, ancienne chapelle domestique, doit son nom au manoir ou château de Botmeur, propriété des seigneurs de la Marche, en la paroisse de Berrien.
Botmeur faisait jadis partie de la paroisse primitive de Plouénez (ou Ploumenez). Après son démembrement, Botmeur appartient à la paroisse de Berrien. La paroisse de Botmeur, qui dépend de l'évêché de Cornouaille, n’est créée que le 31 mars 1837 et érigée en commune en 1851.
On rencontre l’appellation Botmeur (en 1426 et en 1444).
 

 

Source : http://www.infobretagne.com/botmeur.htm
 

Ancien Puit rénové par l'association de Botmeur

( puit rénové par l'association de Botmeur )

En savoir plus :

Sites internet :



En livres :